La Vérité sur la Rue Crémieux

Quand je suis arrivé à Paris, telle une bonne provinciale qui se respecte, j’ai tout de suite souhaité visiter la rue Crémieux. Internationalement connue pour ces adorables maisons multicolores et son charme unique, j’ai songé qu’un shooting s’y imposait.

Seulement voilà, je profite de ce petit lookbook pour rétablir la vérité sur la rue Crémieux. (Mais d’abord les photos !)

 

IMG_2735IMG_2736IMG_2781IMG_2782

( Moi : Pantalon: Zara / Compensés: Pull & Bear / Crop Top: Forever 21 // Ness: Short: New Look / Crop Top: Brandy Melville / Chemise: H&M / Collier: Pull & Bear)

Les blogueurs et instagrameurs du monde entier s’y retrouvent pour exposer leurs styles et prendre la pause, ainsi ils partagent leur sens de la mode en se connectant avec le monde entier entre les murs multicolores de cette jolie rue. Quel honneur pour Crémieux cela doit-il être de se faire l’un des lieux emblématique de la mode à la Française et de devenir, grâce à ses nombreux visiteurs avertis, l’une des rues ambassadrice, si ce n’est même égérie,  de notre capitale. Cette petite rue, est un melting-pot, alliant des cultures, des sourires,  des personnalités, et des visages tous aussi différents les uns que les autres. Cet hétéroclisme donne à Paris l’image d’une ville populaire, tendance, accueillante, artistique et cosmopolite aux yeux du monde entier.

Cependant, les habitants de la rue Crémieux ne sont pas du genre à agiter l’étendard de leur fierté aux fenêtres de ses jolies maisons. Contrairement à leur rue, ces gens sont fades, décolorés, désagréables, conservateurs, hostiles, et malpolis. Je pense sincèrement que la mauvaise réputation des Parisiens dans tout le reste de la France prend ses racines sous les pavés de la rue Crémieux et s’étend au monde comme de la mauvaise herbe grâce aux bons soins de ses habitants qui ont la main bien verte.

En effet, toute l’année, par tous les temps, les riverains montent la garde tel de redoutables pitbull devant leurs niches pour attaquer la première personne dégainant le moindre appareil photo. Ils ne manqueront pas de vous aboyer à la figure leurs exaspérations de voir des gens prendre la pause devant chez eux. Touristiquement parlant, si vous aimez étudier la nature humaine, vous trouverez sans doute le spectacle intéressant : il n’y a que dans la rue Crémieux que vous verrez des Parisiens assis sur des chaises plus larges que le trottoir devant chez eux, l’œil aux aguets, se croyant plus important que les gardes de la cour d’assise, ne profitant absolument pas de leur dimanche et sacrifiant toutes autres occupations au profit de leur bonne vieille surveillance à temps plein.

Le fait est, cher riverains, que choisir d’habiter dans la rue Crémieux, c’est comme choisir d’épouser quelqu’un : il faut l’accepter avec ses défauts, et il faut l’aimer à sa juste valeur. Si vous vivez avec une célébrité, vous n’auriez pas  d’autres choix que de voir défiler des milliers de fans chaque jours. Et bien c’est la même chose pour la rue Crémieux. Le fait est qu’en devenant aussi célèbre, la rue Crémieux fait également de ses habitants des célébrités, alors si le flash des projecteurs vous aveuglent trop (à juste titre), et bien, déménagez. Vous devenez presqu’aussi connu que votre rue, mais pour de bien mauvaises raisons. Vous faites fuir les gens, j’imagine qu’en fin de compte c’est ce que vous voulez, mais prenez un peu de recul, sans touristes sous vos fenêtres, votre rue tomberait dans l’oubli (certes, votre prêt immobilier se raccourcirait aussi bande de petits malins) mais les raisons pour lesquelles vous êtes venus vous installer dans l’une des rues les plus connues de Paris n’auraient plus lieux d’êtres… et puis, à quoi occuperiez-vous vos journée si vous n’aviez plus besoin de les passer à monter la garde sans rien faire d’autre ? Ne seriez-vous pas triste que votre rue devienne aussi commune et anodine que vous ?

Il s’agit ici de la démonstration d’un problème de société grave : Nous les Français nous ne sommes pas chaleureux. Ailleurs, partout sur notre belle planète, des rues habitées par le commun du mortel sont connus. Seulement, là-bas, les habitants jouent le jeu. N’avez-vous pas envie d’être le reflet de votre patrimoine culturel ? N’avez-vous pas honte de repeindre en gris les murs de la rue Crémieux ? Tirez-vous de la fierté ou de la satisfaction à faire passer une mauvaise journée à des gens qui arrivaient tellement ravis et émerveillé dans votre bien aimée rue Crémieux ?

Je suis d’accord avec vous, il est évident que les gens n’ont pas à monter sur votre pallier et à se tenir devant votre porte d’entrée pendant des heures pour enchaîner les tirages, cependant, quelques photographie le long de la façade turquoise de votre maison valent-elles la peine de sacrifier vos journées à monter la garde ? Valent-elles la peine de vous faire perdre vos bonnes manières ? Valent-elles la peine d’entacher la réputation de la rue Crémieux et de votre statut de Parisien ? Si oui, pourriez-vous au moins essayer de le faire plus gentiment ?

Alors voici mon conseil pour vous, chers habitants de la rue Crémieux, si vous me lisez : Soyez fiers de vivre dans l’une des rues les plus célèbres de Paris (vu le prix du loyer, ça serait dommage de ne pas vous en vanter). Incarnez l’esprit de votre chère rue Crémieux, montrez-vous ouvert, accueillant et polis. Si vous aimez tant votre rue, laissez la briller.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s